Patrick Ricard (12 mai 1945 – 17 août 2012), adieu !

Communiqué officiel – La famille, le Conseil d’administration et la Direction Générale de Pernod-Ricard ont la tristesse d’annoncer le décès de Monsieur Patrick Ricard survenu soudainement le vendredi 17 août 2012.

Le personnel de la SA Paul Ricard et les 18 000 collaborateurs du groupe Pernod Ricard s’associent à la douleur de la famille.

Un hommage sera rendu dans les tous prochains jours : les détails des obsèques seront communiqués ultérieurement.

Portrait officiel P. Ricard (DR)

—————————————- oOo ——————————————

Patrick Ricard, cet homme très humain selon tous ses collaborateurs, était le fils du fondateur (1932), Paul Ricard, et créateur du Pastis, le  » célèbre vrai Pastis de Marseille, alias le Jaune » souvent imité, mais jamais égalé. Arrivé dans le groupe en 1967 aux côtés de Charles Pasqua qui en était alors le directeur commercial, il a  réussi à faire de cette très belle et très médiatique entreprise familiale, le 2e groupe mondial des boissons alcoolisées…

Lui même patron emblématique durant trois décennies, il est décédé à l’âge de 67 ans (Né le 12 mai 1945) dans un hôpital toulonnais, apparemment suite à un problème cardiaque survenu dans une île proche appartenant à la famille.

Sans diplômes, il était devenu le patron de l’entreprise en 1972 et avait procédé au rapprochement avec son concurrent Pernod en 1975, tout en cumulant par ailleursde 1978 à 2008 la direction générale du groupe et la présidence du Conseil d’administration.

C’est au début du XXIe siècle qu’il a quitte la direction générale, co-effectuée avec Paul Pringet, tout en conservant ses fonctions d’administrateur, comme président.

Patrick Ricard était marié et père de trois enfants et commandeur dans l’ordre national de la Légion d’honneur.

A sa famille, ses collaborateurs, ses nombreux amis et à tous ses consommateurs, Lyon-Saveurs présentent ses sincères condoléances.

Michel Godet


Pernod Ricard emploie aujourd’hui 18.000 salariés dans plus de 70 pays, pour 107 sites de production. Le groupe, qui publiera le jeudi 30 août en matinée ses résultats annuels 2011/2012, a dégagé sur les six premiers mois de l’exercice un bénéfice net en hausse de 20% à 800 millions d’euros. Son chiffre d’affaires sur neuf mois s’élevait à 6,3 milliards d’euros (+7%).

Depuis une dizaine d’années, Pernod Ricard est le numéro deux mondial des vins et spiritueux, derrière le britannique Diageo. Une seconde place gagnée en particulier avec l’acquisition du groupe Seagram (Chivas, Martell…)

Le rachat d’un autre groupe international lui permet il y a sept ans de récupérer Mumm, Pierrier Joët, Beefater, Ballantines.

Dernière nouvelle économique importante (13 juillet 2012):

Pernod Ricard annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Arcus-Gruppen en vue de la cession des aquavits danois Aalborg et Brøndums, de l’aquavit allemand Malteserkreuz Aquavit ainsi que de l’amer danois Gammel Dansk.

La transaction inclut également la cession du site de production d’Aalborg au Danemark.

La cession s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Groupe visant à se concentrer sur ses marques prioritaires.





Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *