8 décembre 2016: la fête des lumières aura bien lieu…


Lyon – 8 décembre

« Que la fête se fasse ! »

fe%cc%82te-des-lumieres-2016

Après moult réunions entre les services concernés (Ministère de l’intérieur, mairie, préfecture, police, gendarmerie, sapeurs pompiers…), la décision vient de tomber, la Fête des Lumières 2016 aura bien lieu.

Pour mémoire et compte tenu de la situation, la ville de Lyon avait décidé en 2105 d’annuler le « 8 décembre 2015 » et de la transformer en un hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dernier.

Malgré une menace terroriste demeurant toujours à niveau élevé, la municipalité souhaite cette année encore faire preuve de responsabilité, tout en demeurant fidèle à l’esprit d’un événement constitutif de l’histoire et de l’identité de Lyon.

8-decembre-securite-godet_0016

La fête se déroulera donc les 8, 9 et 10 décembre, sur trois jours seulement contre quatre habituellement, et surtout dans un périmètres et un horaire réduits de 20h00 à minuit.

Le périmètre regroupera la Presqu’île et s’étendra jusqu’au théâtre antique de Fourvière, le Vieux Lyon inclus et ne comportera pas moins de 42 points d’entrée, tous filtrés et sécurisés avec dispositifs anti-intrusion de véhicules. La fête n’en sera pas moins celle d’une édition rassemblant de grands projets a noté à ce propos le sénateur-maire et président de la métropole de Lyon.

8 décembre 2012 ©Godet_2484

Une telle manifestation qui peut accueillir 2 à 3 millions de visiteurs sera donc placée, particulièrement cette année, sous le signe d’un dispositif de sécurité concerté et largement renforcé. Michel Delpuech, préfet du Rhône, préfet de région et préfet de la zone de défense, après sa rencontre avec le Ministre de l’intérieur a précisé :

« L’Etat s’est mobilisé aux côtés de la Ville de Lyon pour que la Fête des Lumières puisse se tenir cette année. La complémentarité entre les différents services permettra de garantir une sécurité renforcée pour cette nouvelle configuration de la Fête des Lumières ».

8 décembre 2012 ©Godet_2594

Quant au surcoût engendré par ces très importantes mesures sécuritaires, Gérard Collomb a simplement ajouté « Notre seule préoccupation est la sécurité et que cette fête ait lieu. Nous ferons les comptes après ». Il est vrai que l’annulation de certains spectacles devrait compenser quelque peu ces surcoûts.

Et le sénateur-maire de conclure « Nous nous donnons les moyens pour que ce 8 décembre soit une très belle fête des lumières ». Et l’élu d’ajouter, nous faisons également appel à des bénévoles pour nous aider dans notre démarche, afin que cette manifestation soit celle des lyonnais et qu’elle sache accueillir de nombreux visiteurs français et étrangers.

« On se devait de l’annoncer le plus tôt possible, essentiellement à l’endroit des Tours opérateurs qui étaient dans l’attente ».

Michel Godet

Les mesures mises en œuvre

200 agents de sécurité privés et des bénévoles pour les 42 points d’entrée sécurisés avec des contrôles ciblés et aléatoires, renforcés par des forces de police nationale. 150 agents privés se trouveront à l’intérieur du dispositif.

70 points de contrôle pour les véhicules avec des dispositifs anti béliers. Ces derniers seront réalisés, à côté des barrières Vauban, par une centaine de véhicules avec chauffeur à disposition pour laisser le passage aux interventions police et pompiers.

Tous les accès seront bien entendu interdits dans la Presqu’île dès 19h00, sauf pour les parkings en bordure du périmètre.

Les transports en commun auront des itinéraires modifiés, les autorités se réservant par ailleurs la possibilité de fermer certains stations de transports en commun (Saint-Jean, Cordeliers, Hôtel de Ville…)

Le SDMIS augmentera ses capacités pour passer de 100 à 160 hommes. Le SAMU et la Croix-Rouge mettant une cinquantaine de secouristes et médecins à disposition

La police municipale sera présente avec 200 agents, dont une centaine pour le bouclage du dispositif, au sein duquel on retrouvera des patrouilles mobiles, des moyens lourds d’intervention avec la RAID, la BRI ou encore la BAC.

Un plan Orsec sera déployé et le préfet donnera les autorisations pour les fouilles corporels ou des véhicules. A ce propos, 400 policiers nationaux seront déployés en sécurité publique comme en police judiciaire. L’ensemble national étant ainsi évalué à près de 750 personnels.

L’armée de l’Air sera également en mission, plus particulièrement avec l’appui d’un drone qui relaiera les images au PC central.

Choisir des fichiers

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *