7,5 grammes de bonheur pour un petit noir !

C’est en 1994 que l’entreprise familialede torréfaction Los Primos est créée à Saint-Priest par Georges Govertchinian. En 16 ans ce dernier, jusqu’à lors directeur commercial d’une importante entreprise de textile du sud de la France, a construit une belle PME , qui a déménagée depuis à Saint-Bonnet-de-Mure, affichant actuellement un CA de 340 000€ pour le dernier exercice, en progression de 25% par rapport au précédant.

Georges Govertchinian et Patrice Moreau

Los Primos (Les Cousins) torréfie essentiellement pour le CHR (Environ 300 Cafés Hôtels Restaurants du Grand Lyon et des environs, pour ne citer que Vienne, Villefranche-sur-Saône ou encore Bourgoin).

Si Patrice Moreau a repris en 2009 les rênes de l’entreprise familiale, cela n’empêche nullement son fondateur de torréfier encore les grains en provenance aussi bien d’Amérique du Sud, que d’Ethiopie, de Nouvelle Guinée ou encore du Costa Rica grâce à son savoir-faire. Un savoir-faire qui lui a permis d’obtenir à titre personnel la très rare distinction de Maître Artisan Torréfacteur en 2006 et de devenir administrateur du Comité français du café (Le syndicat professionnel).

Los Primos travaille donc d’une manière artisanale avec des torréfactions lentes et à cœur d’une vingtaine de minutes et surtout origine par origine. Les assemblages ne s’effectuant qu’après. Ce ne sont pas moins d’une quinzaine de cafés d’origines différentes (dont 12 purs Arabica) qui passent dans le torréfacteur de Saint-Bonnet de Mure (69).

« Chez Los Primos, on a choisi avant tout la qualité, le service et la régularité du 1er janvier au 31 décembre pour un créneau plutôt haut de gamme » insiste fortement Patrice Moreau.

L’étincelle dans les yeux, il faut les entendre Patrice et  Georges vous parler avec passion du café, mais surtout avec respect. Tous les sens en éveil, depuis la main qui caresse les grains doublant de volume en cours de torréfaction en passant par le nez, l’œil puis enfin la bouche pour déguster, sans sucre bien entendu, ce nectar aussi magique que fascinant demeure le moteur de leur vie passionnée.

Georges Govertchinian, le premier Artisan Maître Torréfacteur en Rhône-Alpes

« La torréfaction du café est loin d’être une science exacte. Il faut rester à son écoute, l’aimer et même écouter chanter le grain ». Et puis n’oublions jamais que pour faire un bon café 7,5 grammes de poudre noire de qualité suffisent avec une machine bien propre, bien réglée et une eau pure.

Le petit noir parfait est à ce prix.

Avant et après torréfaction !

Parallèlement au café, l’entreprise s’est développée par croissance externe avec l’acquisition(Mai 2009) d’une société spécialisée dans la distribution automatique de boissons. « Les distributeurs automatiques que nous implantons et que nous gérons au quotidien devraient nous permettre de multiplier notre CA par deux d’ici deux à trois ans » insiste Patrice Moreau. Et si c’était tout simplement le symbole d’une transmission familiale réussie avant que le fondateur ne décroche définitivement ?

Michel Godet

Vente aux particuliers sur Internet: Cliquez ici. Merci de votre visite.

Pour retourner sur le site de Lyon-saveurs Cliquez ici. Merci de votre visite.

Un label de garantie et de qualité

Rétroliens/Pings

  1. Café : l’effet Georges désormais lyonnais ! Los Primos crée ses capsules… : LYON SAVEURS - [...] Clic pour lire notre article précédant CLIC [...]

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *