« Divin Défi » : divine Géraldine !


Sommelière chez Laurent Bouvier, à Limonest, Géraldine Carret remporte la première édition française de ce concours venu du Québec
Pour une première, c’est une première !
Sommelière chez Laurent Bouvier à Limonest, Géraldine Carret est montée sur la plus haute marche du podium lors de la finale du « Divin Défi ». Un concours réservé aux jeunes sommeliers, organisé depuis plusieurs années déjà outre Atlantique chez nos cousins du Québec, dont la première édition française s’est déroulée le 27 juin à Châtillon-sur-Chalaronne dans l’Ain.
Au terme d’une série d’épreuves portant sur la viticulture, l’œnologie et le service des vins, ponctuée d’une délicate séance de dégustation à l’aveugle, Géraldine Carret est arrivée largement en tête, gratifiée des félicitations d’un jury exigeant présidé par Fabrice Sommier, Meilleur Ouvrier de France. Lui-même lauréat de nombreux concours internationaux, dont tout récemment le Master of Port, le chef sommelier de Georges Blanc à Vonnas était entouré d’un aréopage de spécialistes parmi lesquels Michel Marteau, secrétaire de l’union de la sommellerie française, longtemps sommelier chez Marc Veyrat.
2010 s’affirme ainsi comme un millésime d’exception pour Géraldine Carret, 22 ans, formée à l’Ecole Hôtelière de Saint-Chamond avant une mention complémentaire obtenue au lycée Rabelais à Dardilly. Entrée il y a deux ans chez Laurent Bouvier, membre de l’Etat-Major des Toques Blanches Lyonnaises, qui s’applique à rajeunir les grands classiques dans son bel établissement de Limonest, la jeune femme est désormais son associée.
C’est ensemble qu’ils ouvriront dans quelques jours un second établissement, non loin de la maison-mère
Baptisé « Elleixir », cette brasserie dont la décoration a été confiée à Alain Vavro offrira une centaine de couverts à l’intérieur ainsi qu’une trentaine de place en terrasses.
Côté cuisine, c’est à Raphaël Béringer, cuisinier et accordéoniste qui avait repris la célébre enseigne Tante Alice à Lyon pour y composer une intéressante mais inachevée symphonie de saveurs, que Laurent Bouvier à confié le piano. Mais en cave ce sera bien sûr Géraldine Carret qui donnera le la en proposant une partition riche d’une centaine de références, propice à de délicieuses fugues au gré des terroirs. Tout en continuant à composer la carte du restaurant gastronomique, Géraldine entend également animer à « l’Elleixir » des soirées à thème et des séances d’initiation à la dégustation : des « master-classes » !
Dupont T.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *